samedi 17 mars 2007

Indy Idols - Entrez dans le monde des Otakus finis

Vous voulez voir des Otakus, des vrais hardcore? Et bien, je dois l'admettre, Tokyo c'est la vrai place.

Mise en Contexte:
Dans une de mes entrées "À ne pas manquer", on retrouve "Hardcore Otaku". Dans cette entrée on peut voir un troupeau d'Otakus, dont l'âge moyen dépasse 30 ans, en transe et dansant pour leur groupe préféré, C-ute, dont l'âge moyen des chanteuses est de 15 ans. C-ute est un vrai groupe de idols comme on les appelle au Japon, un vrai sratagème de marketing pour prendre l'argent des Otakus.

Aujourd'hui, je vous présente au nouveau terme que j'ai inventé, le Indy Idol. (Dans l'éventualité ou quelqu'un a déjà utilisé ce terme avant moi, ça compte pas. Félix Martineau a inventé le terme Indy Idol, that's it.)

Une Indy Idol, c'est une fille, ou dans certains cas une femme, qui chante des tounes à saveur Anime en y allant de petites danses. Un costume est obligatoire et s'il s'agit d'une jeune fille, son uniforme d'écolière est amplement suffisant pour faire fantasmer les Otakus. S'il s'agît d'une femme plsu agée elle devra compenser par un costume plus Animé.

Plus la chanteuse est mignonne, plus elle aura de fans autour d'elle, certains avec des appareils photo de 2000 dollars, d'autres répétant tous ses gestes, à la manière de ce que vous avez pu voir dans Hardcore Otaku.

L'attrait réel des Indy Idols pour leurs fans est de pouvoir se tenir à quelques mètres d'elles et de pouvoir obtenir un autographe après la performance. Les chanteuses font ça bénévolement, mais bien entendu, elles ploguent leur CD après chaque chanson. Quand même, si vous achetez le CD, vous pouvez le faire signer! Oh My Gaaaawd!



Chanteuse plus âgée = costmue plus élaborée



La "belle"...



...et les Otakus
Le gars du milieu est débile



Autre chanteuse, avec micro rose



This is Fan Service



En plein milieu d'un autographe



Un VTT de Ayumi Hamasaki